mathieu monfourny
 designer
 art
 Haut-Rhin
Titre : Transport à Risque
Informations :
Année : 2012
Taille : 120 X 80 cm
Type : Impression numérique
Typo : Briem Akademi

En quelques mots :
Affiche montrant un convoi ferroviaire de déchets nucléaires aux abords d’une ville. Les déchets nucléaires en plus de ne pas être recyclable pour la plus part nécessites un dispositif important pour leur stockage. Comme ils ne sont pas entreposés à coter des centrales qui les produisent, car ils augmentent les risques de propagation de radiation dans l’atmosphère en cas de fusion d’un réacteur, ils sont déplacés par voie ferroviaire la plus part du temps. Et c’est ainsi des centaines de tonnes de déchets hautement radioactifs parcourent la France pour être entreposés dans d’autres pays ou même en France à Bure par exemple. Ces convois au-delà de représenter un risque pour les populations de par le fait qu’ils émettent des radiations malgré le blindage des conteneurs sont soumis à un potentiel risque d’accident ferroviaire ou même pire encore à une attaque terroriste. En effet, certains convois transportent du plutonium et/ou de l’uranium appauvri qui peuvent servir à la fabrication d’arme.

Le choix de la typographie de type constructiviste et la cible rouge sont censés rappeler se risque potentiel qu’encours chaque transport de cette matière nucléaire. J’ai choisit de mettre en noir et blanc la composition pour renforcer d’une part le titre et la cible en rouge (cela me permettant d’utiliser le code couleur fort du rouge, blanc et noir) et d’autre part pour mettre avant la forme de ces wagons conteneurs que nous avons tous, je pense, déjà vu une fois, mais qui passe inaperçue dans le paysage ferroviaire. Cette composition s’inspire du film Sniper de Luis Llosa. Le sous titre « Ils sillonnent la France à notre insu » renforce volontairement la psychose quand aux dangers de ce type de convois, car ils sont visibles aux informations seulement quand des militants écologistes se couchent sur les vois de chemin de fer pour stopper des convois.
 cersot
 blog
 soane
 verre
 Alasace
 Haut-Rhin mathieu monfourny