art
 freelance
 sur
 freelance
Titre : Yellow Cake
Informations :
Année : 2012
Taille : 120 X 80 cm
Type : Impression numérique
Typo : Amplitude

En quelques mots :
Affiche reprenant le symbole de danger nucléaire, le point central montre un baril de poudre d’uranium (aussi appelé Yellowcake), les deux branches du dessus le lac de Saint Pardouxsitué dans la région Limousine et celle de dessous l’ancienne mine d’uranium à ciel ouvert de Bellezane qui est actuellement une immense fosse. Le Limousin est la région qui à le plus subie l’exploitation des mines uranium en France. En effet, avec pas loin de 20 mines dans cette région, les résidus d’uranium sont partout et notamment par ruissellement dans le lac du St Pardoux ce qui n’était pas vraiment vendeur au niveau touristique. La région a donc décidé de prendre la boue polluée et de la mettre dans l’ancienne mine à ciel ouvert de Bellezane. Or comme son nom l’indique, elle est à ciel ouvert c’est à dire que quand il pleut cette fosse se transforme en lac. Et par infiltration l’eau qui s’est chargée en uranium se déverse dans les nappes phréatiques et les rivières contaminant de manière permanente l’eau dans le Limousin. Un scandale avait éclaté en 2006 avec le reportage de Complément d’Enquête de France 3, il avait clairement révélé que les habitants de Limoges ont bu de l’eau polluée pendant des années. Encore aujourd’hui, les problèmes liés à l’exploitation des mines d’uranium et à ses déchets ne sont pas résolus car même si en France toute les mines sont fermées, en Côte d’Ivoire et dans d’autre pays on continue a exploiter cette précieuse poudre avec les conséquences désastreuses que cela produit sur les populations locales.
La typographie est grasse pour renforcer le point central de l’affiche et bien différencier le titre du sous-titre. La composition quand à elle s’inspire de deux affiches de film Into Eternity de Michael Madsen (II) et de Doomsday de Neil Marshall. Cette affiche a pour but de montrer la matière première du nucléaire (l’uranium) et les problèmes liés à son exploitation. Par son sous-titre « pour une poignée de poudre d’uranium » elle montre clairement les enjeux que représente le nucléaire en France et jusqu'à quel point peut on mettre en péril la vie des populations pour de l’énergie. Pour le pétrole ce sont des guerres, des marées noires… et pour le nucléaire plus fourbe des contaminations, des manipulations politiques…
 gravure
 71
 Alasace
 art
 saône
 graphiste  graphiste