blog
 bourgogne
 verre
 Alasace
Titre : Démocratie Nucléaire
Informations :
Année : 2012
Taille : 120 X 80 cm
Type : Impression numérique
Typo : American Typewriter

En quelques mots :
Affiche sortant un peu de la série de par son aspect très militant. Elle représente une photographie de Marianne sur fond noir inquiétant, sur laquelle on serait venu déchirer une bande de papier centrale ainsi que le coin supérieur droit. Cela dévoile une composition en dessous représentant un signe nucléaire et le mot « nucléaire » sur un fond jaune sali. Les deux compositions se superposant volontairement, la Marianne à les yeux et le nez formé par le signe nucléaire, et le titre au lieu de s’appeler « Démocratie française » s’appel « Démocratie nucléaire ». Cette affiche cristallise une grande partie de ma problématique, c’est à dire, la remise en question de la politique énergétique française et les lobbys que cette énergie a créé avec l’incidence que cela peut avoir sur la vie politique française. Le sous-titre vient, quand à lui, proposer un débat public, ce qui n’a, en France, jamais été le cas. Les choix de politique énergétique en France ont toujours été décidés par le CEA (Commissariat à l’Énergie Atomique) en liaison avec le Gouvernement. Jamais un referendum, ou une question publique n’a été posée au français quand aux moyens de produire de l’énergie. Nous arrivons aujourd’hui à une période charnière entre le déclin imminent des énergies fossiles, les impératifs écologiques et le choix de notre énergie future. Si la France, comme le conseil la Commission à l’Énergie 2050, fait le choix de prolonger son parc nucléaire pour 40 ans, elle va se mettre en porte-à-faux par rapport au pays Européen, elle va continuer à creuser son retard quand aux énergies renouvelables mais surtout elle augmente grandement les risques d’accidents nucléaire sur une de ses centrales.
La typographie du titre est volontairement très classique d’où le choix d’une police de caractère avec empattement inspirée de celle utilisé dans les machines à écrire, de plus cela renforce l’aspect dossier secret. La composition de l’affiche est inspirée de l’affiche du film Détention Secrète de Gavin Hood, le fait de cacher les yeux de la Marianne montre une totale soumission de la France au nucléaire. Le fait de superposer deux compositions et de n’en faire apparaître qu’une partie des deux par des déchirures évoque « le dessous de carte » car le nucléaire reste un sujet tabou en France.
 art
 cersot
 sérigraphie
 saône
 gravure
 Mulhouse  verre