Alasace
 Mulhouse
 freelance
 art
Titre : La Dose
Informations :
Année : 2012
Taille : 120 X 80 cm
Type : Impression numérique
Typo : DS Digital ; Angency FB

En quelques mots :
Affiche dédiée aux « nomades du nucléaire » (intérimaires travaillant dans les centrales nucléaires). Ce sont les premières lignes (la chair à canon) de l’industrie du nucléaire, envoyés pour faire des opérations de contrôles, changer des pièces, ou même renouveler l’uranium dans les réacteurs. Depuis les années 80 EDF a systématisé la sous-traitance de la maintenance de ses centrales pour avoir une main d’œuvre malléable et surtout renouvelable. Avec un personnel permanent, il lui serait impossible de respecter les limites des doses annuelles d’irradiation de ce personnel et donc impossible d’opérer la maintenance. C’est pour cela que EDF a choisit d’externaliser les risques. La dose maximale annuelle admise par l’Union Européenne est de 20 millisieverts (mSv), EDF n’en n’admet que 16 pour ses employés et idem pour les sous-traitant. Le problème c’est le suivi médical des intérimaires n’est pas le même pour tous, cela leur fait donc courir à certain un grand risque pour leur santé. Le stress est aussi un facteur qui ne devrait pas avoir sa place à côté du nucléaire pourtant les nomades en souffrent. En effet, tout les ans une centrale doit renouveler l’uranium dans ses réacteurs, elle arrête donc par tranche sa centrale. C’est à ce moment là, qu’elle fait appel aux intérimaires pour faire de la maintenance sur cette tranche arrêtée. Sauf qu’en 20 ans, l’arrêt des tranches à été divisé par 4 les sous-traitants sont mis sous pression par EDF ce qui accroit le risque d’accident. Il ne faut pas oublier que la cause de l’accident de Tchernobyl est humaine. Aujourd’hui même les nomades tirent la sonnette d’alarme sur l’état des centrales françaises notamment celle de Fessenheim et celle du Bugey.
La typographie du titre est de type afficheur d’écran en rappel au dosimètre que les nomades portent lors de leurs interventions en centrale. Cet instrument leur permet de mesurer le taux de radiation mais surtout de savoir la dose qu’ils ont reçue dans l’année. Cette typographie m’a été inspirée par l’affiche de In Time de Andrew Niccol. La composition quand à elle s’inspire de l’affiche du film Prometheus de Ridley Scott et de séquence de film de science fiction au moment où l’Alien sort de sa soucoupe volante. J’ai voulu que le nomade ne soit plus qu’une forme devant la porte qui mène à la centrale, la lumière s’échappant de cette porte irradiant l’encadrement et créant un contre jour sur lui. Peu importe le visage du nomade et qu’il est choisi ou non par volonté ce type de métier. Ils sont conscients en générale de la nocivité de leur travail sur leur santé.
 et
 loire
 designer
 Haut-Rhin
 gravure
 sur  71