loire
 71
 indépendant
 cersot
Titre : Chaine Humaine 2013
Informations :
Année : 2012
Taille : 60 X 40 cm
Type : Numérique
Typo : Curse Casual JVE

En quelques mots :
Réalisation d'esquisses pour l'affiche de la Manifestation organisée par le Réseau Sortir du Nucléaire le 13 Mars 2013 à Paris : Chaine Humaine pour l'arrêt du nucléaire civil et militaire.

Après avoir réalisé l'affiche pour le Rassemblement pour l'Arrêt du Nucléaire qui a eu lieu, elle, le 13 octobre 2012 à Lyon, j'ai été recontacté par le Réseau Sortir du Nucléaire pour réaliser l'affiche de la deuxième édition de la chaine humaine qui se tenait, cette année, à Paris.

Cette manifestation avait pour objectif de mobiliser le grand public au-delà du cercle militant. Il avait été décidé de faire l'événement cette fois à Paris, pour monter en puissance dans la revendication, venir toucher le cœur du pouvoir, notamment dans le contexte du débat sur l'énergie. La chaine humaine devait, cette année, dessinée un axe La Défense - Bercy avec des boucles d'encerclement des lieux de pouvoir du nucléaire (Aréva, EDF, Assemblé Nationale, Senat...). En encerclant ces lieux, cela devait dénoncer les décisionnaires et leurs connivences et les isoler les uns des autres, afin de leur enlever leur pouvoir.  Le pouvoir des personnes simplement reliées par leur corps est plus grand que celui de l'argent, de la propagande, de la coercition. Occupation de l'espace par la multitude.
Le visuel devait être dynamique et percutant tout en ayant une tonalité positive, galvanisante, joyeuse et festive. Il devait aussi reprendre une partie de la charte graphique de l’affiche de l’année dernière : bandeau, typo, teinte de couleur.

Les trois premiers visuels sont les esquisses que j’ai pu proposer au Réseau Sortir du Nucléaire quand au dernier visuel, c’est l’affiche finale réalisée en grande partie par le graphiste interne au collectif.

1er esquisse :
En arrière plan, un décor sortie de polars : une impasse sombre et désaffectée dans les rues de Paris (tour Eiffel dans le fond) ; au troisième plan, un trèfle nucléaire ; au second, trois personnages qui essaient de cacher ou de protéger le trèfle nucléaire (ces personnages sont plus de allégories : de la politique, du lobby nucléaire, et de la finance) ; au premier plan, des manifestants pacifistes (multiculturels) qui se tiennent par la main, celui tout à droite fait un signe de la main comme un appel au regardeur de l’affiche de le rejoindre.
Cette illustration dans un style très vectoriel, permet de montrer le but de la manifestation, celui d’isoler les politiques, les lobbys et les financiers du nucléaire, de les montrer dos au mur de façon un peu piteuse (disproportion entre ce qu’ils cachent et leur taille). Le code couleur utilisé pour les allégories (orange et bleu) est inspiré du logo d’EDF. J’ai rajouté des pictogrammes sur leur tête pour accentuer la compréhension de ce qu’il représente : un bâtiment avec de colonnes pour les politiques, le signe de l’électricité pour les lobbyistes du nucléaire et bien sûr l’euro pour les financiers. Les manifestants quand à eux, comme je l’ai dit sont pacifistes et mixtes (homme/femme/multiculturel), ils se tiennent main dans la main. On voit les trois manifestants au premier plan qui constituent un nombre égal face aux trois allégories, mais on voit aussi des ombres en plus grand nombre qui constituent elles le gros des manifestants. C’est une suggestion que c’est par le nombre que nous nous ferons entendre, d’où le geste du bras du manifestant qui appelle au ralliement.
2e et 3e esquisse :
Une carte de Paris avec ses différents arrondissements, la tour Eiffel, des bâtiments avec des colonnes, des immeubles de type siège social de très grandes entreprises/multinationales, et des manifestants, une multitude de manifestants qui arrivent de toutes parts de l’illustration.

Ces deux esquisses s’inspirent par le code couleur et par la disposition de la carte éditée par le Réseau Sortir du Nucléaire, des lieux où se trouvent les centrales. Mais elles évoquent aussi un plan de bataille, non pas guerrier mais plutôt d’occupation pacifique de l’espace. Les manifestants en entourant les bâtiments font ressortir les endroits où se décide le nucléaire (d’où les trèfles nucléaire sur les toits des bâtiments).

Ces deux esquisses très vectorielles, elles aussi, apportent en plus cet aspect plus festif de l’événement qui est moins visible sur la première esquisse. Dans la 2e esquisse, on retrouve les personnages du premier plan de la 1er esquisse et au second plan une chaine de gens qui viennent rejoindre l’axe La Défense – Bercy. Le style de cette chaine est plus « papier découpé » alors que dans la 3e esquisse, les personnages sont plus « vivants ».

Malheureusement ces trois esquisses n’ont pas totalement convenu et le Réseau Sortir du Nucléaire est revenu sur une photo plus illustrative reprenant le principe de tonalité positive, joyeuse et festive avec les logos liés à la cause anti-nucléaire.
 Mulhouse
 blog
 loire
 gravure
 freelance
 verre  blog